Ferme des Maitre

La dernière ferme de Pontoise, la ferme des Maître, est spécialisée en produits maraîchers vendus sur les marchés de Cergy-Pontoise.

Pommes de terre, carottes, oignons, tomates, salades, navets, potimarrons, choux de Pontoise ou encore melons d'Osny, les produits maraîchers de la ferme des Maître sont de toutes les couleurs et de toutes les formes, il y en a à toute saison et pour tous les goûts. Située au centre de Pontoise, elle est la dernière de la ville parmi la quinzaine de fermes encore en activité à Cergy-Pontoise et dans les environs. De ferme à vin à l'origine, elle s'est spécialisée plus tard dans la culture de légumes et de céréales et occupe une bâtisse vieille de près de trois cents ans. Propriété depuis plusieurs générations de la famille Maître, elle est tenue depuis plus de 20 ans par Claude et sa femme Olga, aidés de deux ouvriers agricoles


Planter, récolter

Du lundi au dimanche, Claude se lève à 4h30 du matin et finit sa journée de travail vers 20h ou 21h selon la saison. « Il y a toujours quelque chose à faire, même en hiver. C'est un éternel recommencement ! » dit-il. Tous les jours, il se rend sur ses terres (Cergy, Osny et plusieurs dizaines d'hectares au Perchay et à Chars). Il faut planter, nettoyer les serres, arracher, moissonner ou ramasser les produits pour les transporter, la veille des marchés, jusqu'au corps de ferme à Pontoise. Là, ils sont lavés, préparés pour la vente (par exemple, les poireaux passent dans une grande éplucheuse) et stockés jusqu'au lendemain.
Des recettes et de la soupe


Quatre fois par semaine, le couple est à pied d'œuvre pour se rendre sur les marchés de Pontoise et de Saint-Ouen l'Aumône. Les étals, c'est plutôt le fief d'Olga, connue ainsi par tous ses clients. « C'est un plaisir d'être au contact de la nature quand on récolte mais vendre au marché, c'est plus convivial ! » s'exclame-t-elle. Et elle se plaît à vanter les bienfaits des légumes tout en distribuant de délicieuses recettes, à une clientèle bien plus jeune depuis quelques années. Son étal est également devenu un lieu de découverte pour les enfants de l'école maternelle du Parc aux Charrettes de Pontoise. « Ils viennent en reportage au marché. Je leur fais sentir toutes les variétés de légumes. C'est un vrai régal de voir comment ces tout petits sont attentifs ! Après, en classe, ils font ensemble une bonne soupe ! »
Une belle récompense pour ces « artisans de la terre » qui sont bien les garants de la mémoire agricole de notre région